Permaculture au jardin : Comment faire ? Quel matériel ?

J'ai testé pour vous les solutions de paillages écologiques

Publié le : 12/11/2018 17:39:02


Pour les jardiniers amateurs comme pour les professionnels, les besoins en eau des plantations ainsi que les possibilités de désherbage sans désherbants chimiques sont devenus problématiques. Il convient donc d’adopter toutes les solutions qui limiteront au maximum ces actions chronophages et coûteuses. Le paillage des cultures ou des plantations est une des réponses à cette problématique.


J’ai donc comparé pour vous 3 solutions de paillages :


Quels sont les intérêts du paillage ?

  • Faciliter l’absorption des eaux de pluie en protégeant la structure des premiers centimètres du sol ;
  • Limiter la transpiration du sol en créant une rupture de la remontée d’eau par capillarité (et donc, la fréquence des arrosages) ;
  • Stopper le développement des mauvaises herbes, maintenir la température du sol… sont les principaux objectifs du paillage des cultures.

La faible présence de mauvaises herbes et la douceur de la température du sol apportées par le paillage, permettent une meilleure reprise et une croissance plus rapide des jeunes plantes ainsi protégées.

La tendance écologique tendant à réduire l’utilisation des matières plastiques est à prendre en compte pour le choix des matériaux. C’est pourquoi j’ai testé pour vous 3 matières biodégradables : le feutre 100% PLA, le feutre 100% jute, la toile 100% chanvre.


Le feutre 100% PLA :

Le PLA est l’abréviation couramment utilisée pour désigner l’Acide Poly Lactique. Il s’agit de ce que l’on appelle « un bioplastique » 100% écoconçu. Il est produit par la fermentation et la polymérisation de sucre ou d’amidon de maïs et de chanvre. La fibre ainsi obtenue est ensuite travaillée pour obtenir une toile non tissée d’environ 1mm d’épaisseur et perméable à l’eau de pluie.

Feutre de paillage 100% PLA Feutre de paillage 100% PLA

  • Sa couleur noire lui permet d’absorber une grande quantité de chaleur même avec un faible rayonnement du soleil.
  • Sa finesse et sa légèreté ne le rendent pas trop encombrant ni trop lourd. Un rouleau de 1x100 m pèse environ 17 kg.
  • Sa souplesse lui permet d’épouser les courbes naturelles du terrain lors de sa mise en place.
  • Les découpes se font très facilement à l’aide d’une paire de ciseaux, d’un cutter ou d’un perforateur de bâche.
  • Ce feutre est ininflammable par une cigarette en combustion. (Norme ISO 12952-1)
  • Pour fixer les bords du feutre PLA Il faudra utiliser des agrafes pour toile de paillage ou enterrer celui-ci.
  • Le PLA est une fibre biodégradable, compostable qui sous cette forme de feutre aura une durée de vie minimale de 36 mois 


Le feutre 100% jute :

Le jute est une fibre 100% naturelle extraite de la plante du même nom. Sa présentation en feutre d’une épaisseur d’environ 9 mm lui donne l’aspect d’un matelas isolant. Malgré sa grosse épaisseur le feutre de jute reste perméable à l’eau de pluie.

Feutre de paillage 100% jute Feutre de paillage 100% jute Feutre de paillage 100% jute

  • Son épaisseur et sa texture le rende plus difficile à couper. L’utilisation d’un cutter est nécessaire.
  • Son poids de 1kg/m² lui confère un atout dans son utilisation sous forme de dalle à poser autour du pied des arbres et arbustes.
  • Sa couleur brun clair se fond naturellement dans le paysage.
  • Malgré son épaisseur, sa durée de vie d’environ 24 mois est plus courte que celle du PLA.


La toile 100% chanvre :

Cette toile en fibre 100% naturelle est fabriquée sans colle ni adjuvant par un procédé innovant appelé Hydroliage. C’est une production 100% française utilisable en agriculture Bio.
Elle se caractérise par une forte capacité de rétention en eau et une très bonne opacité grâce à son épaisseur d’environ 5mm.

Toile de paillage 100% chanvre Toile de paillage 100% chanvre Toile de paillage 100% chanvre

  • Sa structure fibreuse lui donne une bonne rigidité qui devient un atout pour la pose sous forme de dalle au pied des jeunes arbres et arbustes.
  • Sa durée de vie est de 12 à 24 mois suivant les caractéristiques du sol et de son exposition aux intempéries.
  • Sa dégradation produit un humus de bonne qualité au PH neutre (pas d’acidification du sol).


La mise en place du feutre PLA.

Pour évaluer ce travail j’ai été accueilli sur leur chantier par une équipe de jardiniers paysagistes en cours de création d’une haie écologique. Un mélange d’arbustes de différentes essences formera un lieu de vie, un abri et une source de nourriture pour les oiseaux et les petits animaux. Le choix d’un feutre de paillage en PLA biodégradable était donc dicté par cette volonté écologique.

Quelques jours avant ma venue le sol a été préparé finement à la fraise mécanique et débarrassé de toutes les racines de mauvaises herbes.
Un ratissage et un roulage ont finalisés la préparation de la bande de terre à couvrir. Le jour de la pose du PLA, une tranchée d’une vingtaine de centimètre de profondeur est formée à la pioche pour délimiter le massif à distance régulière de la palissade.

Mise en place du feutre de paillage PLA Mise en place du feutre de paillage PLA Mise en place du feutre de paillage PLA

Le feutre est déroulé et coupé selon les besoins. Le bord du feutre est ensuite enfoui dans la tranchée qui délimite le bord du massif. Le long de la palissade le feutre est découpé pour épouser parfaitement les contours puis fixé à l’aide d’agrafes.

Mise en place du feutre de paillage PLA   Mise en place du feutre de paillage PLA Mise en place du feutre de paillage PLA

Quelques jours plus tard les arbustes sont plantés en pratiquant une découpe en croix dans le PLA à l’aide d’un cutter.
Dans le cas présent, l’équipe de paysagistes a choisi pour des raisons esthétiques de couvrir le PLA par des broyas de branches. Cela accélérera un peu la dégradation du PLA mais l’humus formé en surface abritera d’autant plus rapidement une micro faune.

Mise en place du feutre de paillage PLA Mise en place du feutre de paillage PLA Mise en place du feutre de paillage PLA


Le perforateur de toile de paillage

Pour accélérer les découpes avant la plantation, l’utilisation d’un perforateur thermique se révèle très utile. Utilisé habituellement sur les films plastiques et bâches tissées, il est parfaitement adapté au PLA. 


Le principe de fonctionnement est simple :

Un brûleur alimenté par une petite bonbonne de gaz chauffe une cloche métallique qui fait fondre le feutre de PLA dans la forme choisie. Le bord de la coupe ainsi soudé ne peut donc pas s’effilocher aussi facilement qu’avec une coupe au cutter.

Une seconde ou deux suffisent à fondre le PLA.

Perforateur thermique de bâche  Cloche pour perforateur de bâche Perforateur thermique de bâche

Dans le cas présent, une cloche avec encoche a permis de maintenir la chute de PLA attachée pour qu’elle ne s’envole pas. Au moment de la plantation cette chute sera glissée sous la toile de paillage pour que le résultat soit plus esthétique.

Mise en place du feutre de paillage PLA Mise en place du feutre de paillage PLA

Avec son poids ultra léger et sa forme en canne, ce perforateur permet de réaliser un travail rapide et sans se baisser.


En conclusion de ce test :

Les 3 types de paillages étudiés remplissent parfaitement leur objectif écologique, mais le paillage PLA est bien mieux adapté aux grandes surfaces. Le poids et la rigidité du jute et du chanvre sont cependant un atout pour l’utilisation en dalle.
L’achat et l’utilisation du perforateur de bâche sur le PLA se révèle être très rentable pour sa vitesse et son confort de travail.


Ce que j’ai aimé dans l’utilisation du PLA :

  • Son côté 100% écoconçu et compostable à moyen terme.
  • Sa grande souplesse pour sa mise en place ainsi que sa légèreté.
  • Sa durée de vie minimale de 36 mois.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)