Permaculture au jardin : Comment faire ? Quel matériel ?

J'ai comparé pour vous les protections de plantations

Publié le : 11/04/2019 14:43:51


La protection des plantations est un sujet particulièrement sensible en période hivernale et printanière. En effet que ce soit en milieu naturel ou en agriculture-élevage, la raréfaction de nourriture pousse encore plus les animaux à s’attaquer aux jeunes plantations d’arbres et d’arbustes.

Avant tout, il convient d’identifier clairement les risques pour choisir la protection la plus adaptée.


Les petits rongeurs :

Les lapins et lièvres sont susceptibles de s’attaquer aux racines superficielles, à l’écorce, aux bourgeons, au feuillage et aux rameaux des jeunes plantes.

Lapin  lièvre


Les gros herbivores des bois :

Les chevreuils, daims et cerfs ont pour cible principale les bourgeons, jeunes branches et feuillages. On appelle cela l’abroutissement.

Cerf  Chevreuil  Daim


Pour des raisons encore mal comprises, certaines hardes de cerfs pratiquent aussi l’écorçage d’arbres adultes. Ils arrachent de grandes portions d’écorce qui engendre une dévalorisation du bois pour les sylviculteurs, voire la mort de l’arbre. Enfin, le dernier type de dégât provoqué par les grands mammifères herbivores de nos forêts est le « frottis ». Au printemps lorsque leurs bois ont atteint leur maturité, ils vont frotter ceux-ci sur les jeunes arbustes afin d’arracher le velours qui les recouvre. Ce faisant, ils arrachent l’écorce des jeunes plantations, mettant en péril la survie de ces dernières.


Les herbivores d’élevage :

Les lapins, chèvres, moutons, ânes, vaches, chevaux, ne sont pas les derniers pour faire des dégâts sur les jeunes plantations, comme sur les arbres plus âgés. Feuillages, tendres écorces, jeunes rameaux sont leurs cibles favorites.

cheval  vache  chèvre  Âne  Mouton


Les omnivores fouisseurs :

Quant aux omnivores que sont les sangliers et les cochons, il faudra tenir compte du fait qu’ils ont pour habitude de puissamment « labourer » les sols pour chercher leur nourriture.

Sanglier  Marcassin  Cochon


Conclusions sur les différents types de prédation :

Griffes, sabots, dents, langue, groin, cornes… toutes les parties du corps sont utilisées par les animaux pour arriver à leurs fins. Il convient donc de bien y penser avant d’investir dans une protection.

La hauteur, la largeur, la finesse et la résistance des protections devront donc être bien adaptées à la ou les espèces d’animaux rencontrées.

Pour ce test comparatif, j’ai notamment pu profiter de l’expérience de terrain des services de L’Office National des Forêts.


1° Les manchons de dissuasion :

Manchon de dissuasion Manchon de dissuasion 

Ces manchons sont posés dès la plantation du jeune arbuste. De petites tailles (50 ou 60 cm de haut), ces manchons en maille plastique (Polyéthylène) ont un effet dissuasif auprès des petits rongeurs. Il sera nécessaire de fixer le manchon à l’aide d’un ou deux tuteurs en bambou ou échalas d’acacia, pour éviter qu’il ne soit soulevé et qu’il reste bien centré sur l’arbrisseau.


Les avantages et inconvénients des manchons de dissuasion :

  • Les mailles aérées (8x8 mm) permettent de réaliser les traitements phytosanitaires durant la culture.

Manchon de dissuasion

  • La maille souple n’a pas d’effet abrasif sur l’écorce de l’arbrisseau.
  • La couleur bleue ou verte permet un repérage plus facile des rangs au moment des interventions mécanisées (fauchage, débroussaillage).

Manchon de dissuasion bleu  Manchon de dissuasion vert

Une version de manchon de dissuasion en rouleau de 100 m permet d’adapter la longueur de celui-ci à vos besoins particuliers.

Rouleau de manchon de dissuasion

  • C’est une solution de protection bon marché.
  • Ce type de protection de petite hauteur ne sera efficace que contre les petits rongeurs.
  • La réutilisation semble difficile après le ramassage.


2° Les gaines de protections « peuplier » et « agroforesterie » :

des protections efficaces du petit rongeur au chevreuil.


A - La gaine de protection « peuplier » :

elle est ainsi nommée car ses dimensions se prêtent bien à la plantation d’arbres à forte pousse verticale.

Gaine de protection Peuplier  Gaine de protection Peuplier  


Les avantages et inconvénients de la gaine de protection « peuplier » :

  • Sa maille fine (2x2 mm) joue le rôle de brise vent et créé un microclimat propice à une bonne reprise de la plante. De plus elle empêche les jeunes pousses de passer au travers.

Gaine de protection Peuplier

  • Son diamètre étroit (10 cm) incite à la croissance apicale.

Gaine de protection Peuplier

  • Sa densité (65g/m) lui confère une rigidité naturelle et une bonne résistance aux attaques des gibiers (n’accroche pas dans les bois des chevreuils). Hauteur 110cm.
  • Nécessite la pose et l’agrafage d’un échalas ou de deux bambous pour un bon maintien au sol et en position largement ouverte.
  • La réutilisation après le ramassage semble difficile.


B - La gaine de protection agroforesterie :

Beaucoup plus résistante que la précédente (450g/m) cette solide gaine de 20cm de diamètre et 120cm de haut est faite pour durer. Elle est bien adaptée à la présence des petits rongeurs jusqu’aux chevreuils, moutons et chèvres.

Gaine de protection agroforesterie   Gaine de protection agroforesterie

Astuce : avant la pose, écrasez la gaine dans le sens longitudinal, si nécessaire en utilisant un marteau afin de lui donner une forme carrée. Cela facilitera la pose et l’agrafage des échalas.

Gaine de protection agroforesterie  Gaine de protection agroforesterie  Gaine de protection agroforesterie


Les avantages et inconvénients de la gaine de protection agroforesterie :

  • Sa maille de 5x5 mm est une bonne protection contre le vent.
  • Cette gaine crée un environnement climatique propice à une bonne reprise du jeune plant. (Voir la comparaison de maille avec la gaine de protection « peuplier » ci-dessous).
  • Sa maille serrée n’offre pas de prise aux bois ou aux cornes des animaux.

Gaine de protection peuplier vs agroforesterie

  • Sa résistance physique et aux UV en fait une protection efficace et rentable sur le long terme. Le passage des machines peut se faire à proximité sans craindre une destruction au premier écart.
  • Sa solidité permettra une réutilisation éventuelle.


3° Les gaines de protection "pulvérisation" et "désherbage" :


A - Les gaines de protection "pulvérisation" :

Gaine de protection pulvérisation  Gaine de protection pulvérisation

Ces manchons de Polyéthylène partiellement grillagés de différentes couleurs (verte, bleue ou brune) sont des protections de courte durée (3 ans), permettant aux jeunes plantes de bénéficier à la fois d’une protection climatique (contre le vent et les ardeurs du soleil), contre les petits rongeurs et contre les désherbants des cultures, sur une hauteur de 30 à 40 cm suivant le modèle choisi. Ces gaines sont notamment utilisées lors de la plantation de vignes.


Les avantages et inconvénients des gaines de « protection pulvérisation » :

  • Leur structure de filament étiré leur confère un bon maintien naturel.

Gaine de protection pulvérisation

  • Il leur faudra néanmoins les maintenir à l’aide d’un ou deux tuteurs bambou.
  • Les différentes couleurs permettent d’identifier facilement les parcelles.
  • Deux hauteurs de protection pleine et 3 coloris différents pour s’adapter à vos besoins.

Gaine de protection pulvérisation

  • Les mailles larges de 8mm et longues jusqu’à 35 mm peuvent faciliter l’enchevêtrement des jeunes pousses, ce qui rendra plus difficile et long la dépose de ces gaines.


B - Les gaines de protection "désherbage" :

Disponibles en deux longueurs (40 et 50 cm et diamètre 13 cm) ces simples gaines en plastique se posent à l’aide de deux tuteurs bambou.

Gaine de protection désherbage  Gaine de protection désherbage  Gaine de protection désherbage


Les avantages et inconvénients des gaines de désherbage :

  • Leur intérêt principal est qu’elles offrent un écran total aux produits phytosanitaires de contact.
  • Mais l’étanchéité de la paroi peut devenir un inconvénient, en créant au niveau de la plante une atmosphère propice à la moisissure par temps chaud et humide ; ou aux brûlures par le soleil.
  • Sur les parcelles très exposées aux vents, ces gaines pleines sont arrachées assez facilement.
  • Elles ont un effet dissuasif contre les petits rongeurs.
  • Des surépaisseurs renforcent son maintien vertical.
  • C’est le premier prix pour les protections contre les produits phytosanitaires.


4 - Les manchons biodégradables :

D’une hauteur de 60cm et d’un diamètre de 14 ou 17cm, les manchons biodégradables sont efficaces contre les rongeurs. Les chevreuils, chèvres et moutons étant déjà suffisamment grands pour dévorer tout ce qui en dépasse.

Manchon biodégradable  Manchon biodégradable  Manchon biodégradable

Le bord du manchon étant assez abrasif, on peut replier légèrement le bord ce qui facilitera aussi le maintien de l’ouverture. (Voir photo).

Manchon biodégradable

L’intérêt de ce matériau écologique biodégradable d’origine 100% organique, réside dans le fait que l’on peut se permettre de le laisser se dégrader seul sans faire un ramassage.


Les avantages et inconvénients des manchons biodégradables :

  • 100% organique, cette matière peut se composter pour se biodégrader rapidement, mais cela n’est pas sans avoir une répercussion sur le prix.
  • La maille fine (4x4mm ou 9x9mm) procure une protection climatique à la plante.
  • Sa durée de vie courte (2 ans) le prédestine plutôt à des plantes à croissance rapide.
  • L’investissement dans des échalas est inutile pour une durée de vie aussi courte. Les tuteurs bambous suffiront.


5 - Les gaines de dissuasion « Forest » :

Ce sont des gaines en polyéthylène disponibles en deux hauteurs (120cm et 180cm) et en différents diamètres. Les gaines de dissuasion « Forest » se posent avec des échalas d’acacia.

Gaine de dissuasion Forest  Gaines de dissuasion Forest


Leur mailles fines (2x2mm à 4,5x4,5 mm) procurent aux jeunes arbres un micro climat propice à la reprise (ombre légère, protection contre le vent, fraîcheur relative), tout en les protégeant des animaux de toutes tailles.

Les avantages et inconvénients des gaines de dissuasion « Forest » :

  • Leur densité (de 85g/m à 240g/m) leur confère une excellente rigidité.
  • Différentes hauteurs et diamètres permettent de s’adapter aux besoins sur le terrain.
  • Leurs mailles fines procurent un micro climat favorable à la reprise et la croissance des arbres.
  • Protègent de la plupart des attaques de gibiers.
  • Les mailles fines n’accrochent pas les bois des cervidés et empêchent les jeunes pousses de passer au travers.
  • En fin de vie un ramassage et un recyclage sont nécessaires.


6 - Les gaines de dissuasion « Forest Mixte » :

Afin d’améliorer grandement la rigidité verticale et la solidité des gaines de dissuasion, une double maille a été spécialement créée. « Une vraie différence dans la durée » que m’a confirmé le technicien de l’ONF.

Gaine de dissuasion Forest Mixte  Gaine de dissuasion Forest Mixte

Elles sont disponibles en deux hauteurs et deux diamètres.
La maille fine contient les jeunes pousses dans la gaine et la maille renforcée assure le maintien vertical et la solidité de la gaine.


7 - Les protèges troncs auto-enrouleurs :

Disponible en deux hauteurs (55 et 110 cm), les protège troncs se présentent sous la forme d’une fine nappe grillagée en polyéthylène de 33 cm de large, qui s’enroule sur elle-même pour former un tube de plus ou moins 5 cm de diamètre.

Protège tronc auto enrouleur  Protège tronc auto enrouleur  Protège tronc auto enrouleur

Ils protègent les troncs, déjà bien formés, des dégâts provoqués par les rongeurs et les gibiers de taille moyenne.


Avantages et inconvénients des protège troncs :

  • La pose se fait facilement sans besoin de tuteurs ni de liens. Après quelques année la dépose est aussi très rapide !
  • Faciles à découper, ils s’adaptent facilement aux besoins de chaque arbre.

Protège tronc auto enrouleur  Protège tronc auto enrouleur

  • Traités anti-UV, ils ont une durée de vie de 8 à 10 ans.
  • En se déroulant, ils s’adaptent à la croissance du tronc, sans le blesser.


8 - Les protèges troncs ventilés :

Formé d’un tube rigide en plastique, ces protège troncs sont fendus sur toute leur hauteur afin de pouvoir être mis en place sur des arbres déjà plantés. Disponible en trois hauteurs, ils peuvent protéger le tronc des arbres des dégradations causées par les petits rongeurs jusqu’à celles des chevreuils, moutons et chèvres.

Protège tronc ventilé  Protège tronc ventilé  Protège tronc ventilé


Avantages et inconvénients des protège troncs ventilés :

  • Une mise en place facile et rapide sans lien ni tuteur.
  • Les nombreux trous percés dans la coque rigide permettent la respiration du tronc sans nuire à la rigidité et la solidité de l’ensemble.
  • Spécifiquement prévus pour les arbres sur tige.
  • Attention aux abrasions et aux blessures infligées au niveau de la sortie du tronc qui peuvent survenir en cas de grand vent.

Protège tronc ventilé

  • Le protège tronc s’écartera au fur et à mesure de la croissance du tronc, avec une limite maximale de 8 cm de diamètre.
  • Le protège tronc à une durée de vie de 5 à 7 ans sur le sujet, il peut donc être réutilisé.


9 - Le « protecteur spirale » pour tronc :

Composé d’une spirale en PVC régulièrement perforée, ce protège tronc est efficace sur des troncs jusqu’à 3,5 cm de diamètre. Au-delà la spirale continuera de se détendre pour accompagner la croissance de l’arbre, mais elle laissera apparaître trop d’écorce qui ne sera donc plus protégée.

Protecteur spirale  Protecteur spirale  Protecteur spirale


Avantages et inconvénients du « protecteur Spirale » :

  • Une pose facile et rapide sans lien ni tuteur.
  • Réalisé en PVC imputrescible il a une durée de vie de 3 à 4 ans sur le sujet.
  • Il est réutilisable.
  • Les perforations et sa découpe en spirale permettent l’aération du tronc.
  • Il est efficace depuis les petits rongeurs jusqu’aux chevreuils et moutons.
  • Moyennement efficace sur les chèvres qui sont plus acrobates et qui n’hésitent pas à se dresser sur deux pattes pour atteindre leur objectif.
  • Rares sont les abrasions constatées sur le tronc.


10 - Les protèges troncs « Cervitubes fendus » :

C’est un peu la « Rolls » des protège troncs.

Réalisé en polymère ce tube formé de mailles soudées est fait pour durer et résister aux attaques des animaux, comme aux coups des outils mécaniques.

Cervitube fendu  Cervitube fendu  Cervitube fendu  

Fendu sur toute sa hauteur, il permet une mise en place rapide.

Un lien posé en haut et en bas maintiendront le Cervitube fermé.

Cervitube fendu

Disponible en deux hauteurs, le Cervitube peut néanmoins être découpé à la hauteur désirée à l’aide d’un sécateur. 


Avantages et inconvénients des « Cervitubes fendus » :

  • Polymère Ultra résistant, même face aux débroussailleuses à nylon.
  • Une pose facile et rapide sans bambou ni échalas.
  • Très longue durée de vie et donc réutilisable !
  • Un coloris marron qui s’intègre bien dans le milieu naturel.
  • Efficace depuis les petits rongeurs jusqu’aux chevreuils, moutons, chèvres, poneys.
  • Une qualité qui se paye !


11 - Le corset métal 6 branches :

Conçu pour le milieu pastoral, ces protections de grande taille (hauteur 1,70m) peuvent s’adapter à vos besoins en diamètre en assemblant plusieurs corsets ensemble.

Les larges branches hérissées de pointes dissuadent les animaux d’élevages comme les cervidés de s’en approcher.

Corset métal 6 branches  Corset métal 6 branches


Avantages et inconvénients du corset métal :

  • Une installation plus longue mais une protection durable !
  • Efficace jusqu’aux grands animaux, même contre ceux qui auraient envie de venir se frotter le flanc contre le tronc.
  • Ajustable suivant le diamètre du tronc.
  • Destiné à protéger des arbres sur tige aux troncs déjà bien formés.


12 - Les clôtures à gibiers en polypropylène :

Au-delà de 2 à 3 hectares de surface de plantation à protéger, il est envisageable de poser une clôture plutôt que des protections individuelles. Cette solution se révèle plus économique et plus simple à mettre en place. Elle permet aussi de gérer les flux de gibier qui circulent sur les parcelles.

Clôture à gibier  Clôture à gibier  Clôture à gibier

Avantages et inconvénients des clôtures à gibier :

  • Cette clôture en PP imputrescible et résistante aux UV est parfaite pour protéger les plantations de tous les grands gibiers.
  • Son procédé de fabrication lui confère une résistance exceptionnelle d’une tonne par mètre carré.
  • Avec ses mailles de 48x48 mm et une hauteur minimale de 180cm, elle bloque tous les animaux du lapin au cerf.
  • Le polypropylène qui la compose est doté d’un additif répulsif naturel pour les lapins.


13 - Les protections contre l’abroutissement du bourgeon de tête :

En sylviculture l’abroutissement du bourgeon apical des résineux par les animaux est l’une des grandes craintes pour la qualité de la culture.

En effet, dans le meilleur des cas une branche proche prendra le relais de la tête sectionnée, mais elle engendrera une déformation irréparable du tronc.


A - Les pinces de protection anti abroutissement :

Destinées à être posées sur le bourgeon terminal des résineux, elles font office de répulsif et de protection mécanique. La couleur rose aurait un effet particulièrement répulsif sur le gibier.

Pinces anti-abroutissement  Pinces anti-abroutissement  Pinces anti-abroutissement

Ouverte, la pince présente en son milieu des petits ergots de plastique qui vont s’agripper aux épines du bourgeon terminal lorsque la pince sera clipsée.

Un contrôle tous les six à douze mois est nécessaire pour repositionner les pinces, à la suite de la pousse.

  • Une solution économique pour la protection des résineux.
  • Nécessite un contrôle régulier des parcelles.
  • Permet un repérage facile des plantations lors des opérations mécanisées d’entretien


B - La casquette de protection anti-abroutissement :

Cette petite casquette est enfilée sur le bourgeon terminal et sa forme lui permet de progresser vers le haut au fur et à mesure de la croissance.

Casquette de protection anti-abroutissement  Casquette de protection anti-abroutissement

  • C’est une solution facile et rapide à mettre en place.
  • Le plastique à un effet répulsif pour les gibiers.
  • C’est une solution économique, mais qui nécessite des contrôles réguliers des parcelles, notamment à la suite des épisodes de grands vents qui font chuter les casquettes.

Partager ce contenu

Voir tous les commentaires (2)

Triangle


28/04/2020 11:29:02

Bonjour,Merci pour votre commentaire, en effet nous préconisons d’enlever ces protections dans les trois ans qui suivent la plantation afin de ne pas blesser l'arbre. Il est pratique au moment de la plantation pour protéger du gibier mais il peut blesser les arbres au delà de 3 ans. Merci d'avoir partagé votre expérience.Cordialement,L'équipe Triangle

cyril macler


28/04/2020 10:26:11

Bonjour, je voulais juste préciser qu'après utilisation du 9. protecteur spirale, il est faux de dire qu'il accompagne la croissance du tronc. au contraire, il l'étrangle. Je pense sérieusement que vous auriez dut éliminer ce produit de votre catalogue depuis longtemps. Je l'ai éliminé de ma pépinière il y a maintenant environ 5 ans et j'étais très déçu d'avoir un produit pro qui fasse l'inverse de ce qui est avancé dans le descriptif. Je suppose donc que les commentaires de Pierre-Alain ne sont pas basés sur ses tests mais sur les commentaires du fabricant. Je suis disposé à répondre à ses questions si mon expérience l'intéresse. Pépinière Frouezh 02.96.21.68.22. cordialement Cyril Macler

Ajouter un commentaire

 (avec http://)